Contre-indications


SOPHROLOGIE

- maladies psychiatriques graves (suivi particulier) 
- prise de stupéfiants ou d'alcool avant la séance 

MEDITATION
La sophrologie sera pratiquée prioritairement.

- dépression en cours ou non stabilisée
- schizophrènie, border-line, bipolarité non stabilisée,
- sous traitements médicaux lourds qui provoquent l'endormissement ou baissent la vigilance                       - gestion de crise : ce n'est pas une solution rapide (deuil, séparation douloureuse changement                    personnel ou professionnel...). 
- personnes hyper-actives, ou souffrant de tétanie, de spasmophilie... 


La sophrologie et la méditation peuvent être un complément à une thérapie en cours ou un traitement        médical.

La régularité et un nombre minimum de séances (une dizaine) sont le seul gage d'une
 efficacité durable.
Vous devenez responsable et autonome au quotidien.

Si vous observez des améliorations, ne cessez pas votre traitement médical sans l'avis du médecin prescripteur.



Comments